Retour

Muskrat Falls est un « gâchis », selon le PDG de Nalcor

L'estimation des coûts du projet hydroélectrique de Muskrat Falls atteint maintenant 11,4 milliards de dollars avec les intérêts, alors qu'en 2012, les coûts étaient évalués à 6,2 milliards.

Le PDG de Nalcor Energy, Stan Marshall, faisait le point sur le projet vendredi matin. Il a ajouté que Muskrat Falls ne produira pas d'électricité avant l'automne 2019. La production atteindra son plein rendement en 2020 seulement. Initialement, la production était prévue pour 2017.

C'était la première mise à jour de Stan Marshall depuis son arrivée en poste au mois d'avril. Il constate que les dépassements de coûts et d'échéancier sont beaucoup plus importants que ceux anticipés.

Il qualifie même le projet de « trou financier ». Lorsqu'un journaliste lui a demandé si le projet était un « gâchis », il a répondu oui à la question.

« L'annulation du projet n'est pas une option »

Stan Marshall dit qu'il est trop tard pour annuler le projet.

« Nous avons déjà dépensé 6,7 milliards de dollars, on devra dépenser des milliards pour l'annuler et nous n'aurons pas d'électricité. L'annulation n'est pas une option. »

Jusqu'à maintenant, le gouvernement provincial a dépensé 3,2 milliards de dollars pour financer le projet. Stan Marshall croit que la province devra prêter 2 milliards de dollars supplémentaires pour le terminer. Rappelons que Terre-Neuve-et-Labrador fait face à un déficit budgétaire de 1,8 milliard de dollars.

Parmi les options envisagées pour rendre Muskrat Falls rentable, Stan Marshall souhaite rencontrer les compagnies énergétiques Emera et Hydr- Québec afin de vendre plus d'électricité à long terme.

Stan Marshall avait d'ailleurs critiqué le contrat de Nalcor avec Emera pour la construction d'un lien maritime qui transportera l'électricité de Muskrat Falls en Nouvelle-Écosse. Selon lui, ce contrat avantage la Nouvelle-Écosse au détriment de Terre-Neuve-et-Labrador.

Il est maintenant prévu qu'une famille moyenne à Terre-Neuve payera 150 $ de plus par mois pour son électricité à partir de 2022.

Dwight Ball réagit

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador affirme que son gouvernement travaillera pour faire diminuer les tarifs d'électricité le plus possible.

« Ça ne mettra pas la province en faillite », a déclaré Dwight Ball, après la mise à jour.

Il ajoute que les projections de Stan Marshall sont « les plus complètes et transparentes qu'on a vues jusqu'à maintenant ».

Dwight Ball veut s'assurer que les déboires du projet Muskatt Falls auront le moins de répercussions possible sur les Terre-Neuviens. « Je vais continuer d'explorer toutes les options qui s'offrent à nous », assure-t-il.

La ministre des Ressources naturelles, Siobhan Coady, ajoute que le gouvernement a demandé à Stan Marshall de trouver une façon de réduire les tarifs.

Plus d'articles

Commentaires