Retour

Muskrat Falls : l’estimation des coûts augmente à 12,7 milliards de dollars

Nalcor, la société d'énergie de Terre-Neuve-et-Labrador, augmente d'un milliard de dollars son estimation des coûts du projet hydroélectrique de Muskrat Falls. La nouvelle prévision s'élève à 12,7 milliards de dollars.

Cela comprend le financement du projet et d’autres dépenses, selon la mise à jour faite vendredi par le président-directeur général de Nalcor, Stan Marshall.

L’augmentation des coûts estimés est due en grande partie au règlement de réclamations pour d’anciens retards et des changements au projet, a indiqué M. Marshall.

Il a souligné que le projet a connu plusieurs surprises jusqu’à présent, et qu’il essaie de faire en sorte qu’il n’y en ait pas d’autres.

Plus de 75 % des travaux prévus sont exécutés. Le nouveau barrage sur le bas du fleuve Churchill devrait commencer à alimenter l'île de Terre-Neuve en électricité dès l'an prochain, selon Nalcor.

Nalcor prévoit maintenant d’exiger des tarifs domestiques de 23,3 ¢ le kW/h en 2022. C’est près du double des tarifs actuels, mais les autorités pourraient limiter l’augmentation.

Stan Marshall a précisé que le coût en capital est estimé à 10,1 milliards de dollars, financement compris, et qu’il faudra 75 millions de dollars de plus par année pour exploiter les installations. Il dit que les estimations initiales en 2012 étaient considérablement inférieures aux normes de l’industrie.

Lorsque le gouvernement a approuvé le projet, à la fin de 2012, les coûts du barrage hydroélectrique et des infrastructures de transmission du courant étaient estimés à 6,2 milliards de dollars. L'estimation a progressivement augmenté au fil des ans. Elle aura plus que doublé.

Stan Marshall, qui a été nommé PDG de Nalcor en 2016, affirme qu’il ne sait pas qui a pris la décision de présenter des coûts sous-estimés à ce point à l’époque. Il dit qu’il a vu plusieurs éléments de preuve et qu’il croit qu’il pouvait s’agir d’un geste volontaire.

Plus d'articles

Commentaires