Retour

Muskrat Falls : les lignes de transport vers la N.-É. ne resteront pas inactives d’ici 2020

Les lignes sous-marines qui achemineront une partie de l'électricité de Muskrat Falls vers la Nouvelle-Écosse seront prêtes d'ici la fin de l'année, alors que le barrage, lui, ne sera inauguré qu'en 2020. La propriétaire des lignes, NSP Maritime Link, a quand même l'intention de s'en servir sans attendre.

Selon la compagnie mère de Nova Scotia Power/ Maritime Link, Emera, les lignes auront la capacité de transporter de l’électricité vers Terre-Neuve-et-Labrador aussi bien que dans l’autre direction.

En attendant que le barrage soit terminé, Emera a l’intention de trouver une autre source d’électricité et de la faire circuler sur ses lignes sous-marines en 2018 et 2019, ce qui pourrait rapporter 120 millions de dollars.

Attendre : une option coûteuse

Si on ralentissait l.'installation des lignes de transport sous-marines pour qu’elles soient prêtes en même temps que le barrage de Muskrat Falls, cela risquerait d’engendrer des coûts supplémentaires de 398 à 533 millions de dollars, selon une estimation déposée par NSP Maritime Link devant la régie des services publics de la Nouvelle-Écosse.

Ces coûts englobent les assurances, le licenciement et la réembauche de travailleurs, des obligations contractuelles et les coûts de financement additionnels.

La facture serait refilée en grande partie aux abonnés de Nova Scotia Power en Nouvelle-Écosse, qui assument une part des coûts d’installation des câbles sous-marins.

La hausse des tarifs d’électricité approuvée pour 2018 tient d’ailleurs compte d'un taux de rendement garanti à Emera, qui se chiffre à 51 millions de dollars. En 2019, les abonnés de Nova Scotia Power paieront 164 millions à Emera pour ce projet.

« Ce n’est pas sensé du point de vue du consommateur de faire assumer ces coûts additionnels par les consommateurs pour aligner ce projet avec [celui de Muskrat Falls], alors que les [lignes sous-marines] seront prêtes à temps, sans dépassement de budget, ce qui offre bien des occasions », affirme Sasha Irving, vice-président chez Nova Scotia Power.

Deux ans de retard pour Muskrat Falls

Au départ, les deux infrastructures devaient être prêtes en même temps, mais le projet de Muskrat Falls a depuis pris deux ans de retard et son budget a gonflé à 11,7 milliards de dollars, soit quatre milliards de plus que l’estimation initiale.

Ces dépassements de coûts seront assumés par les abonnés de Nalcor, la société d’énergie terre-neuvienne responsable du projet.

D'après des informations de Paul Withers, CBC