Retour

Nemaska Lithium complète son financement pour la mine Whabouchi

La mine Whabouchi pourrait être mise en service d'ici la deuxième moitié de 2019.

Un texte d'Émilie Parent-Bouchard

C'est en tout cas le plan de match que maintient Nemaska Lithium, qui a publié ce matin un communiqué de presse faisant état de la clôture de la troisième et dernière tranche d'un financement qui totalise plus d'un milliard de dollars.

De cette somme, la minière prévoit utiliser près de 240 millions de dollars pour des dépenses en investissements liés à la construction de la mine située au nord de Chibougamau.

Des dépenses de l'ordre de 460 millions de dollars sont aussi réservées pour le démarrage de l'usine électrochimique de Shawinigan.

La dernière pierre

Le président et chef de la direction de Nemaska Lithium parle de la « dernière pierre qui manquait à l'édifice » pour mener le projet à terme.

Guy Bourassa précise que toutes les transactions doivent être approuvées d'ici le 30 mai prochain.

« On a déjà commencé, il y a déjà au-dessus d'un an, à installer des bâtiments, faire des accès de lignes électriques, etc., de sorte que la mine ait un échéancier de construction d'environ 12 mois. On va démarrer immédiatement, au début juin, à continuer les travaux qui avaient été débutés. On pense [qu'au troisième trimestre de 2019], la mine va commencer à produire ses premières tonnes de concentré », ajoute-t-il.

Usine de Shawinigan

Quant à l'usine de Shawinigan, les délais de construction sont de 24 mois, en vue d'une mise en service commerciale dans la première moitié de 2020.

Pendant la phase de construction, Nemaska Lithium planifie avoir besoin respectivement de 400 et de 600 travailleurs à la mine et à l'usine.

La minière prévoit ensuite embaucher 200 travailleurs à la mine et une centaine de personnes à l'usine.