Retour

North American Lithium suscite l'intérêt des entrepreneurs de l'Abitibi-Témiscamingue

Le directeur général de l'entreprise North American Lithium, Yves Desrosiers, s'est adressé aux membres de la Chambre de commerce de Val-d'Or, mardi midi. Une centaine de personnes se sont déplacées pour l'occasion.

Yves Desrosiers a su capter l'intérêt de plusieurs entrepreneurs de la région, intéressés à faire affaire avec l'entreprise. C’est notamment le cas de Dominic Mailhot, de la compagnie Xylem, un distributeur d'équipement de pompage. « Nous, c'est sûr qu'on peut offrir des produits de pompage pour sécher la fosse et pour traiter le minerai à l'intérieur de la mine, soutient-il. C'est une compagnie avec qui on peut faire affaire. »

L’intérêt est également présent chez le directeur administratif de l’entreprise d’équipement minier Meglab, Dominic Valade.

On parle de 65 millions d'investissements dans la prochaine année pour régler des problématiques pour devenir une meilleure usine. Pour nous, c'est sûr que c'est intéressant. Ils auront certainement besoin de produits et d'équipements qu'on peut leur fournir, mais aussi des idées et des solutions pour les aider à devenir compétitifs.

Dominic Valade

Corriger les erreurs du passé

Anciennement nommée Québec Lithium, la mine North American Lithium devrait commencer sa production en avril prochain. La compagnie estime que la durée de vie de la mine se chiffre à 14 ans. Des travaux de forage notamment sont en cours pour augmenter cette durée d'au moins 4 ans. À cet effet, près de 170 millions de dollars seront investis d'ici la fin de l'année 2018 et la minière souhaite engager près de 115 employés.Le directeur général Yves Desrosiers a expliqué aux gens d'affaires de Val-d'Or que la compagnie travaille continuellement à corriger les erreurs du passé.

On a regardé ce qui ne fonctionnait pas les premières fois. La technique, le financement, le traitement de l'eau, etc. Il y avait certains problèmes. L'expertise n'était pas là. On a un plan pour corriger chacun de ces items.

Yves Desrosiers

Selon Yves Desrosiers, ce sont des raisons qui justifient le choix de ne pas avoir débuté les opérations en août dernier, à la suite de l'acquisition de l’entreprise par Jien International. Il explique que les opérations s’amorceront seulement en avril prochain afin de prendre le temps de corriger les situations pour lesquelles des difficultés ont déjà été rencontrées.

Plus d'articles

Commentaires