La première ministre de l'Alberta sera à New York la semaine prochaine pour promouvoir entre autres le commerce entre sa province pétrolière et les États-Unis, à l'heure où les discussions autour de l'ALENA s'intensifient.

Rachel Notley participera au sommet The Future of Energy (Le futur de l'énergie) organisé par une filiale de Bloomberg. Elle doit aussi rencontrer des investisseurs.

Des inquiétudes avaient été soulevées quant au secteur énergétique en Alberta, advenant la possibilité que Washington se retire de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Selon la province, presque un million d'emplois sont créés aux États-Unis et plus de 700 000 en Alberta grâce au commerce bilatéral.

Mme Notley se rendra ensuite à Toronto, où elle insistera sur la nécessité de construire un pipeline débouchant sur la côte canadienne. L'agrandissement du pipeline Trans Mountain, vers le Pacifique, fait l'objet de tensions entre l'Alberta et la Colombie-Britannique, le projet Énergie Est, vers l'Atlantique, ayant été abandonné.