Retour

Nouvelle baisse du quota de crevette nordique, un coup dur pour T.-N.-L.

Le syndicat des pêches de Terre-Neuve-et-Labrador affirme qu'une réduction massive des quotas de crevettes au Nord-Est de la province va dévaster l'industrie côtière.

Après la réduction du quota de près de 80 % depuis 2015 en réponse à l'effondrement dramatique des stocks de crevettes nordique dans la zone 6 au nord de Terre-Neuve, le président du syndicat des pêcheurs et des travailleurs d'usine de T.-N.-L. (FFAW), Keith Sullivan, est à l'écoute des entreprises qui en dépendent, mais demeure inquiet face à leur avenir.

« Dans une économie provinciale déjà sombre, ces coupures sont le clou dans le cercueil pour la pêche à la crevette côtière », a déclaré Keith Sullivan dans un communiqué de presse.

Une industrie en crise

Le ministère fédéral des Pêches et des Océans (MPO) a annoncé jeudi que les prises admissibles totales pour la pêche à la crevette dans la zone 6 seront réduites à 10 400 tonnes pour la prochaine récolte. Le syndicat a déclaré que cette réduction de 78 % des prises au cours des deux dernières années va toucher des milliers de personnes qui subiront des difficultés financières.

Le quota était de 48 196 tonnes en 2015, puis a chuté à un peu moins de 28 000 tonnes l'année dernière.

Le ministère des Pêches et des Océans a signalé cet hiver que la biomasse exploitable des crevettes nord a diminué de 785 000 tonnes en 2006 à seulement 104 000 tonnes en 2016, y compris une baisse de 25 % de 2015 à 2016. Le MPO explique sa décision en se basant sur les facteurs suivant : l'océan qui réchauffe, l'abondance croissante de prédateurs tels que la morue et l'activité de pêche accrue.

Le syndicat a déclaré qu'environ 3000 personnes sont directement liées à la pêche côtière de la crevette, ce qui a représenté des retombées de 250 millions de dollars à l'économie provinciale en 2015.

Les pêcheurs de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick ont été les premiers à pêcher la crevette nordique dans la zone 6, au nord-est de Terre-Neuve, en 1978.

Plus d'articles

Commentaires