Retour

Nouvelle étape franchie pour la relance de Stelco

Stelco va tenter de faire approuver par les tribunaux son plan de restructuration après la conclusion d'une entente avec Bedrock Industries.

La compagnie s’était placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers.

Plus tôt cet automne, sa société mère U.S. Steel avait annoncé la conclusion d’une entente de principe pour la vente de Stelco à Bedrock, une société d’investissements dans les secteurs des métaux, des mines et des ressources naturelles.

La province optimiste

Le ministre ontarien des Finances Charles Sousa a déclaré vendredi, dans une communication écrite, que l’offre de Bedrock permettrait aux aciéries de Hamilton et Nanticoke de poursuivre la production et que 2100 emplois seront maintenus.

Le ministre a aussi souligné que les retraités de Stelco continueraient à recevoir leurs pensions et les prestations de leur assurance-maladie complémentaire, sans réduction. Ces dernières étaient suspendues depuis plus d’un an.

Pour faciliter la restructuration, la province va prêter un maximum de 76 millions de dollars à l’entreprise et va consentir certains assouplissements, au chapitre de la règlementation.

Stelco, qui s’est appelée pendant un temps U.S. Steel Canada, a annoncé en grande pompe au début du mois qu’elle reprenait son nom.

U.S. Steel avait acheté Stelco en 2007.

Plus d'articles

Commentaires