Retour

Nutrien n'envisage pas de fermer des mines de potasse en Saskatchewan

Le géant agricole Nutrien ne planifie aucunement de fermer les mines saskatchewanaises de potasse qui sont « moins rentables », alors que la demande pour la potasse est à la hausse. C'est ce qu'affirme le président-directeur général, Chuck Magro.

Le vice-président de Nutrien avait pourtant, récemment, suggéré la possibilité que le géant opte pour la fermeture de certaines mines.

En parlant des résultats du quatrième trimestre de son année financière cette semaine, l'entreprise a affirmé examiner toutes les options pour économiser 500 M $ US d’ici la fin de l’année 2019.

Le PDG souligne qu’il ne lui est pas possible de prédire si la demande mondiale continuera d'augmenter, mais « avec ce qui se passe en ce moment [la demande en hausse], nous n’avons aucun plan quant à la fermeture de mines », dit-il.

Selon Chuck Magro, Nutrien compte obtenir cette année des résultats semblables à ceux de  2017. « Nous allons d’ailleurs produire plus de potasse cette année », ajoute-t-il.

Le PDG souligne qu’une bonne partie des 500 M $ US viendront d'une rationalisation mais aussi de l'optimisation des nouvelles possibilités, en terme de vente au détail, qui découlent de la récente fusion entre Agrium et PotashCorp, fusion ayant entraîné la création de Nutrien.

Nutrien souhaite produire, selon Chuck Magro, 3 % de tonnes de potasse de plus que l’année dernière.