Retour

Obama et Trudeau concluent un accord de précontrôle douanier pour Montréal et Québec

La visite officielle qu'effectue le premier ministre canadien Justin Trudeau à Washington a donné lieu, jeudi, à l'annonce d'une entente qui, dans les mots de Barack Obama, vise à « rendre les frontières des deux pays plus ouvertes et plus sécuritaire ».

Cette entente fait en sorte que le pré-dédouanement sera possible désormais pour les passagers qui s'en vont aux États-Unis à partir de l'aéroport Billy Bishop de Toronto de même qu'à partir de l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec. 

L'Aéroport Jean-Lesage avait réservé 30 millions de dollars pour ce projet.

Les gares ferroviaires de Montréal et de Vancouver font également partie de cette entente qui élargit les mesures de pré-dédouanement déjà en vigueur entre les deux pays.

Outre les deux aéroports qui viennent de s'ajouter, huit autres aéroports canadiens disposent déjà d'installations du service des douanes américaines et de la protection des frontières pour le précontrôle des voyageurs canadiens, à destination des États-Unis.

Ces mesures facilitantes permettent aux passagers de court-circuiter les postes frontières traditionnels lorsqu'ils arrivent en sol américain. Cela facilite l'arrivée aux États-Unis puisque le processus d'immigration est complété avant l'arrivée du voyageur en territoire américain.

L'annonce de cette entente constitue le plus récent effort conjoint des deux pays pour rendre la circulation des passagers plus fluide. Il est à noter que l'entente survient à un moment où les autorités américaines cherchent à obtenir beaucoup plus d'information sur les personnes qui franchissent la longue frontière canado-américaine.

Plus d'articles

Commentaires