Retour

Offensive pour combler la pénurie de main-d'oeuvre en Abitibi-Témiscamingue

Les membres de la Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue ont annoncé jeudi, à Rouyn-Noranda, la création d'un comité permanent en lien avec la pénurie de main-d'œuvre qui frappe la région.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

Le comité stratégique Valorisation Abitibi-Témiscamingue aura le mandat de contribuer à la réalisation de projets pour faire face à ce défi.

Embauches à l'international

Pendant ce temps, plusieurs entreprises de la région se tournent de plus en plus vers l'immigration pour tenter de pourvoir leurs postes vacants.

Le propriétaire et directeur général du Carrossier de Rouyn-Noranda, Jean-Jacques Perrier, travaille depuis plus d'un an pour attirer des travailleurs des Philippines.

« Par Internet, j'ai demandé qu'ils me présentent leur environnement de travail, qu'ils se filment dans leur environnement en train de faire de la carrosserie et j'ai procédé à l'embauche de deux travailleurs », explique-t-il.

Il espère que les deux travailleurs arrivent dans les prochaines semaines. D'ici là, il se rendra en France.

Les préfets préoccupés

C'est dans ce contexte que les membres de la Conférence régionale des préfets annoncent la création d'un comité permanent, qui se penchera sur la pénurie de main-d'œuvre.

« Le comité aura comme mandat de s'assurer que les actions sont en interaction les unes avec les autres, qu'on se renseigne, qu'on apprenne des initiatives des uns et des autres et au lieu de faire une addition de toutes les actions, qu'on fasse une multiplication des impacts de ces actions-là », fait savoir la préfète de la MRC de Témiscamingue, Claire Bolduc.

« On va bonifier nos plateformes de recrutement actuelles en regardant s'il y a des cibles à l'extérieur du Québec, dans le Nord-est ontarien, au Nouveau-Brunswick et ailleurs dans le monde dans des juridictions où la problématique de l'emploi est plus aiguë, en particulier pour les jeunes. Vous savez, ce sont souvent des jeunes qui décident "J'ai besoin d'un changement radical, je veux exercer ma profession et je suis prêt à aller à l'étranger". L'Abitibi-Témiscamingue va répondre présent », indique Pierre Corbeil, préfet de la MRC de la Vallée-de-l'Or.

Le comité réunira des intervenants des Carrefours jeunesse, d'Emploi-Québec, de la Table Interordre, de Vision Travail ainsi que d'un représentant de chaque MRC de la région.