Retour

Oléoduc d'Enbridge : les travaux pourraient débuter fin 2019

Les travaux pour remplacer l'oléoduc de la ligne 5 d'Enbridge pourraient débuter d'ici la fin de l'année 2019. Le pipeline traverse une grande partie du Michigan pour s'arrêter à Sarnia, en Ontario.

Des représentants de la compagnie canadienne de transport pétrolier ont rencontré la semaine dernière les autorités de la municipalité de Marysville au Michigan afin de les informer des étapes à venir dans le remplacement de l'oléoduc.

Un accord entre l'État du Michigan et Enbridge à ce propos avait été annoncé en juin.

Des travaux auront lieu sous la rivière St. Clair, dans le sud-ouest de l'Ontario, où on viendra enfouir un nouveau tuyau en dessous de celui présentement utilisé pour le transport de près de 540 000 barils de pétrole brut léger et de gaz naturel liquide.

Du côté américain, trois sites sont notamment à l'étude pour les travaux dans la région de Mackinac.

Enbridge attend toujours les permis des côté américains et canadiens pour aller de l'avant avec le remplacement de cet oléoduc construit en 1953.

L'Office national de l'énergie du Canada a toutefois indiqué à Radio-Canada qu'il n'avait toujours pas reçu de demande à propos de la ligne 5.

« En ce moment, la seule partie qu'on a décidé de complètement remplacer, c'est celle sous de la rivière St. Clair », explique l'un des porte-parole d'Enbridge, Ryan Duffy.

Bonne nouvelle pour la région

Pour le maire de Sarnia, Mike Bradley, l'obtention prochaine des permis afin de commencer les travaux représente une bonne nouvelle.

« On est toujours inquiets par rapport à l'âge des oléoducs sous la rivière St. Clair et Sarnia dépend des pipelines pour produire plein de produits », a indiqué M. Bradley par téléphone lundi matin.

Selon le maire, il y aurait 26 oléoducs de différentes compagnies qui rejoignent Sarnia.

« C'est une bonne nouvelle pour l'environnement et notre économie », soutient M. Bradley.

Le politicien rappelle que des milliers d'emplois à Sarnia sont dans des usines qui sont alimentées par les oléoducs.