Retour

« On n'est pas la saveur du jour » - Luc Lessard, de Ressources Falco

Le projet d'un milliard de dollars de la mine d'or souterraine Horne 5 de Ressources Falco, à Rouyn-Noranda, est plus difficile à financer que prévu.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

Les investisseurs seraient moins enclins à se tourner vers des projets aurifères actuellement.

« Aujourd'hui, vous voulez intéresser un investisseur, je vous dirais plutôt que le cannabis, les produits miniers à titres énergétiques, dont le cobalt, dont le lithium, maintiennent plus la cote. C'est une question d'intérêt, on n'est pas la saveur du jour », affirme Luc Lessard, président et chef de la direction de Falco.

Nouvel échéancier

Les dirigeants de la minière sont à revoir certains échéanciers du projet Horne 5.

« On voulait dépenser de l'ordre de 100 millions de dollars pour 2018, on s'aperçoit que ça va être plus difficile. Ce qu'on veut s'assurer, c'est d'avoir en mains suffisamment d'argent pour pouvoir lancer des projets d'importance, comme le projet de dénoyage [de la mine] en l'occurrence », ajoute Luc Lessard.

L'action de Falco est à son plus bas niveau des 12 derniers mois sur les marchés boursiers. L'action oscille autour de 0,60 $ depuis quelques jours, alors qu'elle dépassait les 1,10 $ l'an dernier. Luc Lessard croit fermement que le projet Horne 5 ira de l'avant

« Le projet est solide, le projet est de calibre mondial, le projet va se faire, c'est une question de temps. On aura à construire et annoncer ces bonnes nouvelles-là incessamment », ajoute Luc Lessard.

Redevances Aurifères Osisko

Redevances Aurifères Osisko a une importante participation dans la société. Le président du conseil et chef de la direction de Redevances Aurifères Osisko, Sean Roosen, a été un acteur important de la réalisation de la mine à ciel ouvert Canadian Malartic.

Pour lui, c'est simplement une question de cycles. Il demeure très confiant que le projet Horne 5 aura un succès comparable à celui de Canadian Malartic.

« C'est toute la même équipe qui a livré Malartic, ils sont là pour livrer la Horne 5. Du point de vue de Redevances Aurifères Osisko, on est dans la business de financer les projets comme Horne 5 », affirme-t-il.

Obtention des permis

En plus du financement, les responsables du projet Horne 5 travaillent à l'obtention de tous les permis nécessaires pour l'avancement des travaux.

Ajoutons qu'une vingtaine de personnes travaillent actuellement pour Falco, en plus des équipes de forage.

Présentement, pour faire place à l'implantation de la mine Horne 5, Falco poursuit les travaux de relocalisation de 22 millions de dollars des activités de la formation professionnelle du Pavillon Quémont, qui seront déplacées dans un tout nouveau bâtiment, qui sera intégré au Complexe La Source-Polymétier. Ces travaux seront complétés au cours des prochains mois.

Rappelons que Falco souhaite, avec le projet Horne 5, développer l'une des plus grandes mines d'or souterraines au Canada.