Le festival Osheaga, qui bat son plein à Montréal jusqu'à dimanche, est une véritable mine d'or économique pour la métropole. Le festival de musique indie-pop affiche complet pour une quatrième année de suite et, selon Pierre Bellerose de Tourisme Montréal, près de 65 % de la clientèle provient de l'extérieur du Québec. Les hôtels, les restaurants et même la brasserie Molson profitent de l'occasion pour faire des affaires, comme le rapporte Ève Couture.

Plus d'articles

Commentaires