Retour

Ottawa approuve une ligne de transport d'électricité sous-marine entre l'Ontario et la Pennsylvanie

L'entreprise américaine de distribution d'électricité ITC vient de franchir une autre étape dans son projet visant à transporter de l'électricité entre Nanticoke en Ontario et le comté d'Érié en Pennsylvanie : le gouvernement canadien lui donne son feu vert.

Un texte de Philippe de Montigny

Après l’approbation de l’Office national de l’énergie du Canada, de son homologue américain et du Département de la protection environnementale de la Pennsylvanie, il ne reste plus qu’à obtenir le feu vert du Corps des ingénieurs de l'armée des États-Unis.

Le câble de transmission, qui s’étire sur 117 km, passerait au fond du lac Érié. Avec un diamètre d’environ 15 cm, celui-ci pourrait acheminer jusqu’à 1 000 mégawatts d’électricité.

Le projet permettrait à la province d'exporter son surplus d’énergie vers 13 états américains et d'en importer en cas de pénurie.

Quel bénéfice pour les Ontariens?

Un porte-parole d’ITC, Guillaume Fillion, précise que l’entreprise ne produira pas d’électricité et, contrairement aux fournisseurs, elle n’aura aucun contrôle sur les tarifs imposés aux consommateurs. Il affirme toutefois que ce nouveau corridor permettra de diversifier davantage les sources d’électricité qu’utilise la province.

Pour sa part, l’économiste Jean-Thomas Bernard n’est pas convaincu.

Il explique que l’Ontario manque très rarement d’électricité et exporte déjà son excédent, qui vient surtout des centrales nucléaires, vers les états de New York et du Michigan. Ce sont les consommateurs ontariens qui déboursent de l'argent pour ces exportations, ce qui suscite déjà de la grogne, selon lui.

Il ajoute que les profits réalisés iront aux propriétaires de la ligne.

L’entreprise doit encore finaliser les coûts de construction, estimés pour l’instant à un milliard de dollars. La portion canadienne de la ligne coûtera 544 000 $ et créera quelque 330 emplois, selon un communiqué d’Ottawa.

Si tout va bien, la construction devrait commencer à la fin de l’année prochaine et la ligne devrait être en service d'ici 2021.

Plus d'articles

Commentaires