Le Bureau de la concurrence du Canada approuve l'acquisition de Manitoba Telecom Services (MTS) par Bell, malgré des inquiétudes que le retrait de MTS diminue sensiblement la concurrence dans le marché des services sans fil au Manitoba.

« Après enquête, le Bureau a déterminé que la fusion proposée aboutirait au retrait d’un puissant concurrent régional qui contribue efficacement à limiter le prix des produits de Bell, Rogers et Telus », affirme l'organisme par voie de communiqué.

Le Bureau de la concurrence impose toutefois certaines conditions à la transaction : Bell doit notamment vendre des magasins et des abonnés à ses compétiteurs Telus et Xplornet.

Xplornet fait son entrée sur le marché du sans fil

Parallèlement, Xplornet Communications Inc., un fournisseur de services à large bande qui a son siège social au Nouveau-Brunswick, a annoncé son intention de lancer un nouveau service sans fil au Manitoba.

« Nous croyons qu'il existe une possibilité d'offrir des services plus avantageux aux consommateurs du Manitoba. Nous sommes impatients de présenter, dans les mois à venir, notre entreprise Xplornet aux nouveaux clients de services mobiles », a déclaré le président et chef de la direction chez Xplornet, Allison Lenehan, par voie de communiqué.

Selon le ministre fédéral de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, l'accord permettra aux consommateurs manitobains d'en obtenir plus pour leur argent.

« L'acquisition de MTS par Bell et l'expansion de Xplornet dans le marché du Manitoba mèneront à une plus grande concurrence, qui se traduira par plus de choix et par des prix concurrentiels pour l'ensemble des citoyens de la province », a-t-il affirmé par voie de communiqué, rappelant que Bell s'est aussi engagé à dépenser 1 milliard de dollars au cours des cinq prochaines années dans le développement de réseaux à large bande filaires et de réseaux à large bande sans fil au Manitoba.

Plus d'articles