Retour

Ottawa confiera jusqu'à 54 M$ à un consortium dirigé par Bombardier

Le gouvernement canadien investit jusqu'à 54 millions de dollars dans le développement de technologies de nouvelle génération du domaine de l'aérospatiale. Les subventions seront accordées à un consortium de 15 entreprises et établissements d'enseignement, qui sera dirigé par Bombardier.

« Le consortium mettra au point des systèmes électriques de pointes et des systèmes aérodynamiques avancés qui rendront les avions de l'avenir plus écoénergétiques, plus fiables et plus silencieux », explique le communiqué du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada, Navdeep Bains.

En contrepartie, le consortium s'engage à investir une somme équivalente à celle injectée par le gouvernement, soit jusqu'à 54 millions de dollars.

« Le financement appuiera l'étape critique du cycle de recherche-développement dans un secteur axé sur l'exportation qui a déjà une fiche impressionnante au chapitre des innovations », poursuit le communiqué.

Le gouvernement souligne que le secteur de l'aérospatiale est un acteur clé de l'économie canadienne pour son rôle dans la production du secteur manufacturier.

Le consortium

Les entreprises :

  • Bombardier,
  • Rolls Royce,
  • Thales,
  • OPAL-RT,
  • Quaternion Aerospace,
  • FusiA,
  • Liebherr,
  • Axis
  • Microturbo (Safran).

Les établissements :

  • Université de Victoria,
  • Université McGill,
  • École Polytechnique de Montréal,
  • Université de Toronto
  • Université Ryerson.

« L'industrie est un chef de file dans le domaine de l'innovation », a poursuivi M. Bains par voie de communiqué. « Les percées en matière de conception et d'ingénierie qui résulteront de cette collaboration multipartite mèneront à la production d'avions de prochaine génération affichant un rendement supérieur. »