Retour

Ottawa doit « redoubler d'efforts », selon l'aciérie Evraz

Le président directeur général d’Evraz, une aciérie figurant parmi les plus grands employeurs de l'ouest du Canada, a appelé Ottawa à passer à l’action pour défendre l’industrie de la métallurgie du pays.

Conrad Winkler s'est adressé au Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes chargé de se pencher mardi sur l’impact des tarifs sur les entreprises et les travailleurs.

Tout comme d’autres représentants de l’industrie réunis devant le comité, il a mis en garde contre les conséquences de la hausse des tarifs douaniers de l’administration Trump sur l'industrie métallurgique si le gouvernement ne fait pas davantage pour protéger l’industrie canadienne.

Les tarifs douaniers américains de 25 % sur les importations d'acier et de 10 % sur les importations d'aluminium en provenance du Canada, du Mexique et des 28 pays membres de l'Union européenne sont entrés en vigueur le 1er juin.

Conrad Winkler a notamment invité le gouvernement à « redoubler d'efforts » pour trouver des solutions.

« Le gouvernement devrait prendre des mesures importantes pour assurer un marché intérieur précieux pour l'acier. La fermeture du marché américain aura un impact important sur les activités canadiennes », a-t-il déclaré.

Conrad Winkler a souligné l’action du premier ministre de la Saskatchewan qui s’est rendu directement à Washington pour trouver une solution.

Selon lui, leurs partenaires aux États-Unis soutiennent le Canada. « Le sentiment général est qu'ils pensent que le Canada n'est pas la bonne cible », a-t-il rapporté.

Les représentants de l’industrie et des syndicats ont appelé le gouvernement à dynamiser le marché intérieur pour maintenir les activités de l’industrie. Ils ont aussi réclamé des mesures pour soutenir les travailleurs susceptibles de perdre leurs emplois dans l’industrie.

Conrad Winkler a rappelé qu'Evraz employait 2100 personnes en Saskatchewan et en Alberta ainsi que 1500 personnes aux États-Unis.

Plus d'articles