Retour

Ottawa et l'Ontario appuient financièrement Honda

L'Ontario et Ottawa participent financièrement à la modernisation de l'usine d'assemblage de Honda à Alliston. Les deux gouvernements promettent une aide conditionnelle pouvant aller jusqu'à 41,8 millions de dollars chacun.

Un texte de Claudine Brulé

Cela s'ajoute au nouvel investissement de Honda Canada de plus de 400 millions de dollars à Alliston, annoncé par le constructeur automobile.

Honda entend entre autres construire un nouvel atelier de peinture à la fine pointe de la technologie. Une fois complété, il devrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 44 %.

Les investissements annoncés ne permettent pas la création de nouveaux emplois à l'usine de Honda, mais le gouvernement ontarien affirme qu'ils sécurisent les quelque 4000 emplois existants, et des milliers d'autres emplois indirects dans la chaîne d'approvisionnement.

Concurrence étrangère

Le professeur en administration Yan Cimon de l'Université Laval affirme que les gouvernements aux États-Unis, au Mexique et aussi en Asie font d'énormes investissements de fonds publics pour attirer les constructeurs automobiles chez eux, mais aussi pour garder les activités existantes sur leur territoire:

Il y a une concurrence très importante entre les juridictions pour attirer des investissements en automobile, le fait pour le gouvernement ontarien de mettre la main à la pâte [...] va aider à mieux ancrer le fabricant au Canada.

Yan Cimon, professeur à l'Université Laval

Le professeur Cimon ajoute que Honda gagne aussi à investir au Canada: « Elle reste très près d'un bassin de fournisseurs très sophistiqués et garde son accès à une main-d'oeuvre canadienne qui elle est peut-être plus coûteuse qu'à certains autres endroits dans le monde mais reste une des mieux formée et sur le plan technique. »

L'usine de Alliston fabrique les véhicules utilitaires sport CR-V ainsi que le modèle de voiture Civic.

Investissement similaire en 2014

En novembre 2014, Honda annonçait aussi l'injection de fonds à Alliston, de l'ordre de 850 millions de dollars, afin d'équiper son usine des dernières technologies.

L'entreprise avait alors reçu un coup de pouce financier de 85 millions de dollars du gouvernement ontarien, en échange de garanties du maintien des emplois dans la province.

Plus d'articles

Commentaires