Retour

Ottawa prévoit venir en aide à la presse écrite dans son prochain budget

Tout indique que la presse écrite obtiendra l'aide financière tant attendue du gouvernement fédéral lors du prochain budget et que ce financement sera distribué par l'entremise du Fonds du Canada pour les périodiques.

C'est ce qu'a affirmé la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, lors d'une rencontre jeudi avec la Fédération nationale des communications (FNC-CSN), selon la présidente du syndicat, Pascale St-Onge.

Sans nier ces informations, l'attaché de presse de la ministre Joly, Simon Ross, s'est contenté de dire qu'il y aurait « des annonces au cours des prochaines semaines ou des prochains mois ».

Ce fonds de 75 millions de dollars par année fait actuellement l'objet d'une révision. M. Ross a ajouté que le gouvernement souhaitait corriger certains problèmes « pour l'adapter à l'ère numérique » puisque ce programme a été créé avant l'arrivée d'Internet.

Le premier ministre Justin Trudeau avait affirmé dans une entrevue au quotidien Le Soleil la semaine dernière qu'il était préoccupé par la crise des médias au Canada et que la décision sur une aide financière fédérale serait connue dans le prochain budget.

Déblocage

La FNC-CSN réclame depuis novembre dernier des mesures d’urgence d'Ottawa pour sauver la presse écrite.

« Le financement de la presse écrite ne fonctionne plus. De nombreuses entreprises reçoivent par exemple des subventions pour se moderniser, pour l’achat de matériel, alors que les médias écrits ne reçoivent rien. C’est incompréhensible », a déclaré Pascale St-Onge le 20 novembre.

La présidente de la FNC-CSN avait ajouté que le gouvernement canadien « est à genoux devant les entreprises de la Silicon Valley » et que sa direction actuelle pourrait détruire des décennies d’efforts de politiques culturelles.