Retour

PAL Aerospace de T.-N.-L. sera en charge de l'entretien des nouveaux avions de recherche et de sauvetage

L'entreprise PAL Aerospace de Terre-Neuve-et-Labrador sera en charge des services d'entretien et de soutien associés à la nouvelle flotte d'avions de recherche et de sauvetage militaires achetée par le Canada. Ces travaux se feront en partenariat avec le géant européen de l'aérospatiale Airbus.

La ministre fédérale des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, en a fait l'annonce mardi à Saint-Jean, Terre-Neuve, accompagnée de députés locaux et de représentants de l'entreprise.

Le gouvernement fédéral promet des retombées économiques importantes pour l'est du pays, notamment la création d'emplois bien rémunérés, la stimulation du secteur canadien de l'aérospatiale et de nouvelles possibilités d'exportation pour les entreprises canadiennes.

La compagnie française Airbus devait s'allier à une entreprise canadienne pour les services d'entretien et de soutien des aéronefs.

« Elle veillera, avec PAL Aerospace, à ce que des entreprises canadiennes participent au contrat et à ce que la majorité des travaux de maintenance et de soutien soient réalisés au Canada », est-il écrit dans le communiqué du gouvernement.

Un contrat d'au moins cinq ans

Dans le contrat attribué à Airbus, il est indiqué que le Canada bénéficiera des services d'entretien et de soutien de l'entreprise française au cours des cinq premières années, mais avec une possibilité de prolongation pour une période de 15 ans.

Le Canada investira 2,3 milliards de dollars pour remplacer les vieux avions de recherche et de sauvetage militaires par 16 nouveaux aéronefs d'Airbus.

Le projet de remplacer les avions de recherche et sauvetage de la force aérienne, dont certains étaient en fonction depuis les années 1960, a été frappé par les controverses et les retards depuis plus d'une décennie.

Le premier aéronef C295 sera livré en 2019 et le dernier, en 2022.

Plus d'articles

Commentaires