Retour

« Pas de changement cette année » : la réponse du fédéral aux pêcheurs est définitive

« Manifestez devant mon bureau tant que vous voulez », lance le député fédéral d'Acadie-Bathurst, Serge Cormier. « On ne peut pas adoucir les mesures cette année quand on a toutes sortes de menaces qui nous planent sur la tête », ajoute-t-il au sujet des mesures pour protéger les baleines noires dans le golfe du Saint-Laurent.

Serge Cormier insiste : il est impossible d’apporter des changements aux mesures de protection de la baleine noire, incluant les fermetures de zones de pêche. Le risque de perdre l’accès au marché américain est trop grand, affirme-t-il.

Le gouvernement fédéral est conscient des conséquences que ces mesures imposent aux pêcheurs et aux travailleurs d’usine, assure le député. Mais reculer sur les mesures aujourd’hui pourrait faire en sorte que les conséquences seront encore plus problématiques pour l’industrie du crabe, du homard et de toutes les autres pêches dans la région.

Le marché américain achète 80 % des exportations de homard et de 40 % à 50 % des exportations de crabe du Canada, précise Serge Cormier.

Le gouvernement demeure ouvert aux discussions

Le député a toutefois réitéré l’intention du gouvernement de discuter avec les pêcheurs. Selon lui, il y a plusieurs possibilités sur la table. Je sais qu’ils ont dit qu’ils ne voulaient pas de pêche à l’automne, mais prenons le temps de s’asseoir ensemble pour commencer et de voir les possibilités, implore-t-il.

Le ministre de Pêches et Océans Canada, Dominic LeBlanc, rencontrera les représentants de l'Union des pêcheurs des Maritimes vendredi à 11 h 00 à Moncton.

Quant aux travailleurs d’usine, Serge Cormier assure qu’ils ne seront pas oubliés. On ne va pas vous laisser tomber. On a de l’argent dans le budget de disponible pour faire face à cette situation. On va tout faire pour les aider.

Des mesures différentes l’année prochaine

Le gouvernement demande aux pêcheurs d’être patients. Si cette année est difficile, Serge Cormier assure que les mesures ne seront pas les mêmes dès l’année prochaine. Il espère, d’ici là, avoir davantage de données scientifiques et de meilleures technologies qui pourraient permettre la cohabitation entre les pêcheurs et les baleines.

Pour l’instant, le gouvernement fédéral se base sur deux études qui démontrent que les baleines noires peuvent se promener dans des eaux de moins de 60 pieds de profondeur.

Selon une de ces études, entre 0 % et 13 % des observations de baleines ont été effectuées à une profondeur inférieure à 60 pieds.

La fermeture du 15 juin reportée au 17 juin

Pour des raisons météorologiques, la fermeture de nouvelles zones de pêche prévue pour le 15 juin après-midi à été reportée au 17 juin. Les pêcheurs concernés ont donc jusqu’à dimanche pour retirer leurs casiers de l’eau.

Un quadrilatère réouvert

Le ministère des Pêches et Océans a annoncé jeudi en fin d'après-midi, à travers son compte Twitter, que la zone GU37 est maintenant réouverte à la pêche. Ce quadrilatère se trouve près de la côte de la Gaspésie, vis-à-vis Percé.

Plus d'articles