Retour

Pas de compressions budgétaires l'an prochain au Cégep de Rimouski

C'est une première en au moins cinq ans : la direction du Cégep de Rimouski ne sera pas obligée d'imposer des compressions budgétaires pour l'exercice financier 2017-2018.

Des coupes de 400 000 $ étaient déjà prévues dans le prochain budget, mais le directeur général du Cégep, François Dornier, indique que le réinvestissement de 37 millions de dollars en faveur des cégeps, annoncé dans le budget du gouvernement du Québec, mardi, va permettre à son institution de laisser le couperet dans son étui.

Le montant attendu permettra de couvrir les compressions prévues en plus de l'augmentation des salaires du personnel et de ce que l'on appelle les coûts de système comme le chauffage, les matériaux ou les équipements que l'institution devait absorber à même son budget de fonctionnement.

Ce réinvestissement n'annonce en rien une vague d'embauche au cégep prévient toutefois monsieur Dornier. Il rappelle que l'institution est engagée dans un plan de redressement de cinq ans dont l'objectif est de retrouver l'équilibre budgétaire en 2020.

Pour faire image, le directeur général dit que le cégep a payé une partie de ses dépenses l'an dernier avec une carte de crédit, qu'il le fera encore cette année et qu'il faudra encore trois ans pour la rembourser.

Le budget global du Cégep de Rimouski est d'environ 60 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires