Retour

Payant, produire soi-même son électricité aux Îles?

Grâce au Programme de mesurage net pour les autoproducteurs d'Hydro-Québec, les Madelinots qui produisent de l'électricité en trop à partir de leurs propres sources d'énergie renouvelable verront leur facture diminuer.

Un texte de Félix Morrissette-Beaulieu d'après une entrevue diffusée à l'émission Au coeur du monde

« Des gens qui décident de faire de l’autoproduction chez eux, avec des panneaux solaires ou une petite éolienne, vont pouvoir bénéficier d’un meilleur crédit qui va être applicable sur leur prochaine facture », indique Louis-Olivier Batty, conseiller stratégique aux Affaires publiques et médias chez Hydro-Québec.

Les Îles-de-la-Madeleine visées

Pour un kilowattheure injecté dans le réseau par un client des Îles-de-la-Madeleine, Hydro-Québec créditera 0,17 $ sur la prochaine facture, soit le double du montant crédité l'année dernière.

Le montant crédité dépend des régions. Il est tributaire du coût de production d’Hydro-Québec dans chaque région. « On veut refléter le coût que ça coûte en termes d’approvisionnement », indique Louis-Olivier Batty.

Aux Îles-de-la-Madeleine, la centrale électrique produit son énergie à partir du mazout, ce qui est beaucoup plus polluant. Les coûts d'approvisionnement sont également plus élevés.

« En fait, le montant qui va être appliqué a été établi en fonction de ce que ça coûte à Hydro-Québec d’utiliser la centrale au mazout. Si produire un kilowattheure d’énergie aux Îles coûte 17 cents du kilowattheure, offrons à nos clients la possibilité d’obtenir ce même montant-là lorsqu’ils vont produire un kilowattheure chez eux ».

« Nous, ce qu’on entrevoit, c’est que le coût des panneaux solaires diminue. Ça devient de plus en plus intéressant pour les gens d’être autoproducteur. On sait que ça va arriver au Québec et on veut inciter les clients […] et diminuer l’utilisation du mazout », conclut M. Batty.