Retour

Pêche au crabe : des pêcheurs gaspésiens de plus en plus inquiets

L'Association des crabiers gaspésiens estime que si le début de la pêche tarde trop, une importante section de la zone 12 demeurera inaccessible en raison des mesures imposées par Pêches et Océans Canada.

Un texte de Pierre Cotton avec la collaboration de Joane Bérubé

Le Ministère a en effet indiqué que le 28 avril serait la date limite pour retirer les casiers dans une partie de ce secteur qui a été très fréquenté par les baleines noires l’été dernier. La zone était aussi très fréquentée par les crabiers. Quelque 160 bateaux y ont été dénombrés l’an dernier.

Mais voilà, comme le craignaient déjà les pêcheurs lors de l’annonce de cette mesure, la pêche n’est toujours pas commencée. En Gaspésie, les quais sont libres de glaces, mais les capitaines doivent attendre que leurs confrères du Nouveau-Brunswick puissent aussi prendre la mer.

Pêches et Océans Canada a dépêché un aéroglisseur pour déglacer des havres de pêche au Nouveau-Brunswick, mais l'appareil est tombé en panne.

Tout porte à croire que la pêche ne pourra pas débuter plus tôt comme l’avait promis le ministre des Pêches, Dominic LeBlanc.

Les crabiers de la Gaspésie demandent maintenant à Pêches et Océans de se raviser.

Le président de l'Association des crabiers gaspésiens, Daniel Desbois, souhaite que Pêches et Océans repousse la date de fermeture du secteur visé. « On trouve, indique M. Desbois, la mesure extrêmement sévère parce qu’on n’a pas eu le temps de vraiment s'adapter à ça. On trouve qu'une fermeture à cette date-là, c'est prématuré et que cela aura beaucoup d'impacts négatifs sur l'industrie au complet. »

Aucune date d'ouverture de pêche au crabe n'est encore connue pour la zone 12, soit la plus importante zone de pêche au crabe des neiges du golfe du Saint-Laurent.

Plus d'articles