Retour

Pêche au crabe : moins de prises et des pêcheurs inquiets

Les pêcheurs sont déçus des premiers débarquements de crabe, au quai de Shippagan, dans la Péninsule acadienne. Ils affirment que les bateaux sont trop nombreux dans les mêmes zones de pêches, en raison des baleines noires, ce qui résulte en des prises moins nombreuses.

« Les prises sont beaucoup moins que le printemps passé. Peut-être 40 % ou 50 % », se désole Jean-Pierre Haché, capitaine du Yvon Daniel III.

Même son de cloche du côté de la vérificatrice à quai, Nadine Gionet. Elle affirme que les prises sont les moins bonnes qu’elle a vues depuis au moins cinq ans.

Les premiers débarquements sont à peine arrivés au quai que déjà les pêcheurs critiquent les mesures de protection des baleines noires.

La fermeture d’une zone importante de pêche dans le sud du golfe du Saint-Laurent, depuis le 28 avril, rend la pêche plus laborieuse selon eux.

Il explique que les pêcheurs sont trop nombreux à se retrouver aux mêmes endroits pour pêcher. « Ça met beaucoup de pression », dénonce le capitaine.

Certains pêcheurs se demandent même s’ils arriveront à atteindre leur quota.

« Il faut éliminer cette zone-là pour tout de suite. Il y a trop de casiers dans le fond de la mer, ça va être un problème », dit Jean-Pierre Haché.

« Ils nous infligent des conditions, et ça ne marchera pas. J’espère que Dominic [le ministre] va changer, parce que ça regarde mal icitte », ajoute-t-il.

Nadine Gionet essaie de garder le moral, en se disant que le vent peut encore tourner pour les pêcheurs. Elle espère encore que la région connaîtra une bonne saison de pêche.

« Sinon ça affecte les pêcheurs, nous au quai, les usines, le transport. Ça affecte plein de monde », dit Nadine Gionet.

Avec des informations d'Héloise Bargain.