Retour

Pêche au homard en N.-É. : une saison ordinaire en vue

Un mois après le début de pêche au homard dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, les pêcheurs s'attendent déjà à une saison plus ordinaire comparativement à celles des dernières années.

« En ce moment, on a pêché de 40 à 50 % de homards de moins que l’an dernier », estime un pêcheur d’expérience, Roger LeBlanc.

C’est tout un changement par rapport à la saison dernière, qui avait sans doute l’une des meilleures qu'aient connues les pêcheurs de la région. Les prises étaient excellentes et les prix avaient atteint 6 $ la livre.

Ils ont chuté depuis le début de la saison à moins de 5 $ la livre.

Une tempête parfaite

La saison est partie du mauvais pied lorsqu’il a fallu retarder son ouverture en raison du mauvais temps.

L’arrivée précoce de l’hiver a forcé des pêcheurs des zones 33 et 34, qui s'étend du sud d'Halifax jusqu'au comté de Digby, à rester à quai plus d’une journée depuis.

« Cette année, la météo a joué contre nous, les prises ont diminué et les prix aussi. Donc c’est trois prises contre nous », se désole Roger LeBlanc.

Un pêcheur bien connu de la baie Sainte-Marie, Hubert Saulnier, affirme que la moitié environ des pêcheurs de la région rapportent des prises similaires à celles de l’an dernier.

Mais pour d’autres, les prises sont en baisse, reconnaît-il.

Certains pêcheurs se sont aventurés plus loin dans la baie de Fundy, dans des eaux plus profondes [pour accroître leurs prises]. Les prises n’étaient pas terribles et la qualité non plus.

Hubert Saulnier, pêcheur

Les pêcheurs du sud-ouest de la province rapportent généralement la majeure partie de leurs prises pendant les six premières semaines de la saison. Cette saison s’étire pendant six mois, de novembre à mai, mais le mauvais temps l’hiver force souvent les pêcheurs à l’inactivité.

Roger LeBlanc pense que les choses pourraient s’améliorer lorsque le printemps arrivera.

Plus d'articles

Commentaires