La ville de Jasper fait face à un manque de main-d'oeuvre sans précédent, alors que les touristes arrivent en nombre dans le secteur.

La localité de 4600 habitants a besoin de plus de 300 personnes pour occuper des emplois dans les hôtels, les bars, les restaurants et les agences de voyages.

« Pour une petite communauté qui a besoin de beaucoup de travailleurs dans le secteur touristique, c’est assurément une source d’inquiétude », affirme Ginette Marcoux, directrice générale du Centre emploi et éducation de Jasper. « Nous n’avons jamais vu de chiffres aussi bas à cette époque de l’année ».L’inquiétude est en partie renforcée par le fait que le pays fête son 150e anniversaire et que l’entrée dans les parcs fédéraux est gratuite, ce qui pourrait accroître fortement le nombre de visiteurs à Jasper.

Michael Wasuita, le propriétaire et gérant de Pine Bungalows, s’inquiète, lui, de ne pas pouvoir répondre pleinement aux exigences des touristes. Il lui manque six employés pour le moment. « Le service commence à se détériorer, la satisfaction des clients diminue, et personne n’est content. »Les étudiants absentsDepuis longtemps, Jasper est un pôle attractif pour la main-d’oeuvre étudiante de partout dans le monde pendant les mois d’été. Mais cette année, les étudiants ne sont pas au rendez-vous.« Nous n’avons pas reçu beaucoup de CV d’étudiants. Habituellement, ce sont eux qui suppléent notre personnel habituel », explique Michael Wasuita.Ginette Marcoux abonde dans le même sens: « C’est une excellente question. Nous ne savons pas vraiment où ils sont ».Parmi les explications avancées, cependant, on trouve les bas salaires et le manque de logements abordables.

Plus d'articles

Commentaires