Retour

Perquisitions dans les bureaux de TorStar et de Postmedia

Une série de perquisitions visant les bureaux de TorStar, de Postmedia et de Metroland à Toronto a été effectuée par le Bureau de la concurrence du Canada lundi matin.

Ces perquisitions sont liées à une transaction majeure entre Postmedia et TorStar qui a eu lieu en novembre dernier. Les deux entreprises avaient alors annoncé s’être échangé une quarantaine de publications pour ensuite procéder à la fermeture de plus de 30 d’entre elles.

Quelques heures après l’annonce de cette transaction, qui ne comprenait pas de considérations financières, le Bureau de la concurrence avait annoncé son intention d’enquêter.

Selon le commissaire de la concurrence, John Pecman, le Bureau enquête au sujet d’un possible complot.

« Je peux confirmer que le Bureau de la concurrence enquête sur des allégations de comportements anticoncurrentiels contraires aux dispositions de la Loi sur la concurrence ayant trait aux complots. Le Bureau examine également cette affaire en vertu des dispositions de la Loi relatives aux fusions », peut-on lire dans un communiqué publié par le Bureau en après-midi lundi.

« Pour le moment, aucune conclusion n'a été tirée quant aux actes répréhensibles allégués et aucune accusation n'a été portée […] Je ne peux en dire davantage sur cette affaire. S'il y a preuve de comportement contraire à la Loi sur la concurrence, nous n'hésiterons pas à prendre les mesures qui s'imposent », de conclure M. Pecman dans sa déclaration écrite.

Environ au même moment, Postmedia publiait un communiqué officiel dans le but de se défendre.

« Postmedia est d'avis qu'il n'y a pas eu de contravention à la Loi sur la concurrence à cet égard et Postmedia collabore avec le Bureau de la concurrence dans le cadre de son enquête », peut-on y lire.