Le conseil des Innus de Pessamit conclut une entente de coopération avec Mason Graphite dans le dossier de la mine du lac Guéret.

Un texte de François Robert

Dans le cadre de l’entente Mushalakan, les parties s’engagent à concevoir une stratégie de formation et d’emploi propre aux membres de la communauté de Pessamit.

Le chef de la communauté est heureux qu'il ne s'agisse pas uniquement d'emplois saisonniers. « Ce sont des emplois de 10 mois par année. Ça couvre le transport minier sur la route 389 à partir de Baie-Comeau jusqu’au lac Guéret par des Autochtones. Déjà là, il y a des cours de formation qui ont été donnés », souligne-t-il.

L’objectif tient compte notamment du poids démographique de Pessamit dans la MRC et du taux de chômage dans la communauté.

« L’objectif est d’environ 20 %, précise Benoît Gascon, président et chef de la direction de Mason Graphite. Si vous prenez la démographie de la MRC, le poids démographique est à peu près 13 % pour Pessamit et on l’a bonifié un peu pour du rattrapage. »

Le document signé vendredi à Pessamit garantit aussi des avantages financiers et socioéconomiques aux membres de la communauté innue. Une part de l’argent versé en redevances servira à la construction d’un centre culturel sur le territoire de Pessamit dans les prochaines années, mentionne le chef René Simon.

Culture

L’entente prévoit également que la culture innue sera prise en compte sur le chantier. Les travailleurs de la communauté pourront se parler entre eux en innu, cite en exemple le chef René Simon. Les congés spécifiques à la culture innue seront aussi respectés.

Projet

Le projet du lac Guéret consiste en une mine à ciel ouvert située à environ 285 km au nord de Baie-Comeau sur le territoire traditionnel de la Première Nation, en une usine de traitement et en un parc à résidus situés dans le parc industriel Jean-Noël-Tessier à Baie-Comeau.

La mine devrait créer 100 emplois directs. Mason Graphite envisage de produire 51 900 tonnes de concentré de graphite chaque année. La construction devrait débuter l'automne prochain et la mise en service de la mine, à la fin de 2018.

Plus d'articles

Commentaires