Retour

Peu d'espoir de sauver le magasin d'Alcool NB à Lamèque selon le maire

Le maire de Lamèque, dans la Péninsule acadienne, Jules Haché, conserve peu d'espoir de sauver le magasin d'Alcool NB dans sa localité au sortir d'une rencontre, mercredi soir, avec des représentants de la société.

Les représentants présents, dont le PDG de la société d’État provinciale Brian Harriman, ont expliqué que le magasin de Lamèque ne répondait pas aux objectifs financiers que s’est fixés Alcool NB. En clair, ses profits sont insuffisants.

Il sera donc fermé tout comme les magasins de Petit-Rocher et de Cap-Pelé et la vente de produits alcoolisés confiée à une franchise du le secteur privé.

L’espoir d’un retour au magasin de la Société des alcools, c’est un non qui est clair.

Jules Haché, maire de Lamèque

Le seul espoir qu’il reste au maire Haché, c’est une intervention directe du premier ministre Brian Gallant. La Ville de Lamèque lui a d’ailleurs écrit pour faire valoir des circonstances particulières qui justifieraient, selon elle, une révision de la décision, comme « l’effervescence économique » que vit la région.

« On a des investissements qui se font, d’autres en cours qui seront annoncés bientôt, des jeunes qui achètent des maisons, des activités touristiques en croissance depuis le Congrès mondial acadien », a plaidé le maire Haché au micro de l’émission Le Réveil Nouveau-Brunswick de Radio-Canada.

À défaut de réussir à faire réviser la décision, il a au moins obtenu l’assurance que le magasin actuel ne fermera pas tant qu’un nouveau point de vente franchisé n’aura pas pris la relève. Le futur franchisé, lui a-t-on également dit, vendra au moins 750 produits différents.