Retour

Phase 3 à la Résidence des Bâtisseurs de Matane

Le projet d'agrandissement de la Résidence des Bâtisseurs à Matane commence au centre-ville de Matane. Une fois les travaux de 8 millions de dollars terminés, les Bâtisseurs disposeront à Matane d'un total de 350 unités de logement en plus de créer 80 emplois. Toutefois, ce projet ne fait pas l'unanimité.

Un texte de Jean-François Deschênes

La démolition et la préparation des terrains se poursuivront jusqu’à Noël. Il y aura ensuite une pause.

La construction commencera au printemps 2018 et devrait durer 18 mois. L'inauguration est prévue à l'automne 2019.

Il y aura des logements pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes en plus d’unités pour des personnes qui ont besoin de grands soins.

Pour le maire de Matane Jérôme Landry, il s'agit d'un projet important pour toute la région. « C’est certain que ça a un impact majeur pour répondre aux besoins de nos aînés pour des services spécialisés. »

Il ajoute que de nombreux locataires proviennent de l'extérieur de la Matanie.

Il n'y aura pas de commerce au premier étage du nouveau bâtiment. Ce seront en majorité de locataires qui ont besoin de plus de soins qui habiteront là, pour qu'ils puissent être évacués rapidement en cas d'urgence.

Un projet qui ne fait pas l'unanimité

Toutefois, de nombreuses personnes craignent l’impact visuel d’un bâtiment de cette ampleur et doutent que ce soit le projet idéal pour dynamiser le coeur de la ville. L'enseignante à la retraite, Kathleen Bouffard fait partie de celle-là.

Elle reconnaît que les aînés avaient besoin de ce genre de projet, mais elle juge qu'il aurait dû être fait ailleurs.

La propriétaire d'une agence de voyages, Madone Guénette, estime aussi que l'immeuble détonnera dans le paysage. « C'est des gros blocs, ça bouche la vue. Ce n'est pas clientèle qui va revitaliser le centre-ville. On a besoin de commerces au centre-ville, on a besoin de gens impliqués », dit-elle.

Le chargé de projet au Comité centre-ville, Denis Secret, ne croit pas que ce projet soit la meilleure façon de dynamiser ce secteur, parce que de nombreux locataires se déplacent difficilement et que tous les services sont offerts à l'intérieur du complexe.

Le projet va de l'avant. Il faut maintenant travailler différemment précise-t-il. « Peut-être que le temps pour nous d'étirer le centre-ville vers la 132. « On repenser un petit peu notre façon de travailler. On va essayer peut-être de développer une autre partie du centre-ville », dit-il.

« On comprend bien que les gens se posent des questions. On est au stade des interprétations, des perceptions », répond le porte-parole des Bâtisseurs, Sylvain Dionne, qui assure que le bâtiment de six étages s'agencera à l'architecture du voisinage.

La maire Landry ajoute que ce projet répond aux règlements, le promoteur avait donc le droit de faire ce projet.

Les responsables des Bâtisseurs ont toutefois accepté de modifier certains aspects de leur proposition à la demande du Comité d'urbanisme comme de diminuer le nombre d'étages de 7 à 6.

Impact sur le prix de vente des propriétés et des logements?

Des propriétaires de maisons et de logements craignent les conséquences à la baisse sur la valeur des propriétés et des loyers.

C'est le cas de Martin Grant qui sent déjà cette tendance lors de visites pour un de ses 40 appartements. « C'est un peu plate que des gens fassent les frais de ça et ce sont les propriétaires d'immeubles à logements. »

Le maire Landry répond à l'homme d'affaires que le marché était surévalué. Le développement éolien en serait en partie la cause selon lui. « L’éolien a créé un boum, une hausse des valeurs des propriétés, au niveau des logements aussi. » Le maire croit que le marché reviendra à ce qu'il devrait être normalement pour une ville de cette taille.

Les Bâtisseurs ont 10 résidences pour personnes âgées comme celle de Matane dans la province.

Trois nouveaux immeubles sont en construction.

Plus d'articles

Commentaires