Retour

Plan Nord : l'étude d'un troisième lien ferroviaire déposée au début 2017

Le rapport de l'étude de faisabilité d'un troisième lien ferroviaire entre Sept-Îles et la fosse du Labrador sera déposé à Québec au début de 2017, selon le ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand.

L’étude de la firme Canarail accuse ainsi du retard. Elle devait d’abord être déposée à la fin de 2015, puis à l’automne dernier.

Pierre Arcand a défendu la décision de Québec d’investir plus de 10 millions de dollars dans cette étude, estimant qu’elle est nécessaire pour avoir un portrait clair des besoins dans le domaine minier.

C’était dans le but de favoriser l’espèce de compétitivité qui est nécessaire [dans le secteur].

Pierre Arcand, ministre responsable du Plan Nord et de la Côte-Nord

« On peut bien parler d’investissements, mais si on n’a pas un accès facile au port de Sept-Îles à partir de la fosse du Labrador, ce n’est pas possible d’avoir beaucoup d’investissements », a renchéri Pierre Arcand, qui est également ministre responsable de la Côte-Nord.

Pourtant, deux études antérieures avaient conclu qu’un troisième lien ferroviaire n'était pas nécessaire.

Une étude menée par le Canadien National et la Caisse de dépôt et placement du Québec, en 2013, a calculé que les volumes de minerai à transporter ne justifiaient pas une troisième voie ferrée.

Pas d'autres grands projets en vue en Minganie

Par ailleurs, le ministre Pierre Arcand a déclaré que le projet d'exploration des hydrocarbures sur l'île d'Anticosti représentait le seul projet d'envergure en Minganie.

Quand on parle de la Minganie, de façon générale, je ne vois pas sur le radar aucun autre projet.

Pierre Arcand, ministre responsable du Plan Nord et de la Côte-Nord

Il s'est aussi porté à la défense du projet de loi 106 sur la transition énergétique et les hydrocarbures, qui a été adopté il y a deux semaines.

« Cette loi-là n'est pas là pour faire la promotion des hydrocarbures. Nous sommes là pour encadrer les permis et s'assurer qu'on ne fait pas n'importe quoi, n'importe comment », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires