Retour

Plus de 5 milliards de dollars pour la reconstruction de Fort McMurray d'ici 2019

Le Conference Board du Canada a expliqué que la plus coûteuse catastrophe de l'histoire du pays allait stimuler le produit intérieur brut (PIB) de la province de 0,4 %, soit 1,1 milliard de dollars en 2017. Puis de 0,2 % en 2018 et enfin de 0,1 % en 2019.

Près de 9000 emplois seront créés d'ici l'année prochaine pour reconstruire les 2000 foyers et entreprises détruits par les feux de forêt. Ces créations permettront de faire baisser le taux de chômage de 0,1 % dans la province.

Le Conference Board du Canada ajoute que les assurances paieront 3,6 milliards de dollars d'indemnités pour les destructions engendrées par les incendies, soit 2,4 milliards de dollars pour le remplacement des biens personnels et 1,2 milliard pour la reconstruction de structures commerciales et industrielles.

La province devra quant à elle payer près d'un milliard et demi de dollars pour financer la lutte contre les incendies et pour la reconstruction.

Les premiers 200 millions de dollars provenant de la Croix-Rouge canadienne, de l'Alberta et des entreprises pétrolières couvriront principalement les dépenses liées aux besoins immédiats des ménages.

Une injection massive de fonds des gouvernements provincial et fédéral, des compagnies d'assurance et de sources privées servira aux activités de nettoyage et de reconstruction à Fort McMurray et dans ses alentours.

Pedro Antunes, économiste en chef adjoint

Fort McMurray davantage couvert par les assurances que Calgary

Le rapport du Conference Board du Canada mentionne aussi que les pertes dues aux feux de Fort McMurray seront davantage couvertes par les compagnies d'assurances que celles causées par les inondations de 2013 à Calgary.

À l'époque, les gouvernements provincial et fédéral avaient dû payer plus de 3 milliards de dollars tandis que les assurances n'avaient déboursé que 1,8 milliard de dollars.

Une différence qui s'explique par l'absence de police d'assurance contre les inondations dans la province et au Canada alors que la couverture en matière d'incendies est quasi universelle.

Le rapport mentionne aussi que le revenu des particuliers, les taxes de vente, l'impôt sur le revenu seront globalement inférieurs aux prévisions émises par le Conference Board du Canada avant les feux de forêt en raison de baisses des recettes réalisées par les entreprises pétrolières.

Les incendies ont engendré des baisses de production pour ces entreprises qui ont dû baisser leur production de pétrole de près de 47 millions de barils au mois de mai et juin dernier, pour des pertes totales estimées à 1,4 milliard de dollars.

La baisse de production de pétrole causera une perte de 25 millions de dollars de redevances et de 58 millions de dollars de perceptions sur l'impôt sur le revenu et les sociétés entre 2016 et 2019.

Les impôts indirects compenseront néanmoins ces pertes à hauteur de 41 millions de dollars.

Créations d'emplois à Wood Buffalo

Si 9000 emplois sont créés en 2017 dans la province pour la reconstruction, plus de 5000 d'entre eux le seront uniquement dans la municipalité de Wood Buffalo.

Le rapport du Conference Board du Canada souligne que le PIB de la municipalité devrait accuser un recul de plus de 12 % en 2016, mais que celui-ci rebondira de 4,1 % dès 2017 grâce au secteur de la construction.