Retour

Plus de touristes à Québec depuis le début de l'année

Québec a accueilli un plus grand nombre de touristes l'hiver dernier, mais la ville devra se renouveler à plus long terme pour améliorer son offre touristique si elle souhaite demeurer compétitive.

Les données fournies par l’Office du tourisme de Québec (OQT) pour le premier trimestre 2017 sont éloquentes. L’indice global de fréquentation touristique a augmenté de 4,9 % entre janvier et mars par rapport à la même période en 2016, pourtant reconnue comme une année charnière.

Le tourisme d’affaires (8,6 %), l’occupation hôtelière (5,6 %), la fréquentation des attraits touristiques (14 %) et des boutiques (9,6 %) ont connu des croissances importantes pendant cette même période.

« Une combinaison de facteurs économiques et politiques, jumelée à une météo hivernale favorable pour les sports d’hiver et une offre touristique sans cesse renouvelée, fait en sorte que Québec demeure une destination de choix pour le tourisme hivernal », a commenté le directeur de l’OTQ, André Roy, lors d’une conférence de presse mardi.

L’effet Trump et la faiblesse du dollar canadien devraient à nouveau profiter à Québec cet été. Il n’est pas exclu que de nouveaux records soient établis, même si les intervenants demeurent prudents sur la question.

« 2017 a des chances de battre 2008, a dit le maire Labeaume. J’ose croire que toutes les années d’efforts de tout le monde pour faire rayonner Québec, pour faire connaître qui on est et nos atouts, sont aussi importants [pour expliquer nos succès]. »

Forte concurrence

À plus long terme, Québec doit toutefois améliorer son offre touristique, car la concurrence est très forte, admet l’OTQ. La ville a glissé de la quatrième à la sixième position des villes canadiennes les plus fréquentées par les touristes. Elle a été devancée par Ottawa et Niagara Falls.

« On est en progression. Par contre, il y a d'autres destinations qui ont eu des croissances plus fortes que nous, admet André Roy. On a une très belle destination. On a un produit extraordinaire, mais il ne faut pas lâcher. Il ne faut pas cesser de travailler ».

Une meilleure desserte aérienne pourrait entre autres contribuer à accroître le tourisme dans la capitale. André Roy n’exclut pas que l’Office du tourisme établisse des partenariats avec des compagnies aériennes pour voir davantage de vols atterrir à Québec. L’OTQ pense également que Québec devrait vendre son histoire et devenir le porte-étendard de la francophonie en Amérique.

Le directeur vision planification stratégique à l’Office du tourisme de Québec, Réjean Tardif, a pour sa part présenté une étude récente sur le tourisme à Québec.

« Les touristes qui sont venus ici ont adoré leur séjour. Ils donnent une note moyenne de 8,8 sur 10. 76 % des touristes ont l’intention de revenir d’ici 2019. Il faut donc garder vivante notre relation avec les gens. À l’ère des réseaux sociaux, 92 % des gens recommanderaient un séjour dans la capitale. Ce n’est pas rien. »

Plus d'articles

Commentaires