Retour

Pont ferroviaire : pas de conséquences économiques à Brompton

Contrairement aux craintes soulevées par des entreprises de la région, l'effondrement du pont ferroviaire dans l'arrondissement Brompton de Sherbrooke le week-end dernier n'aura « pas de conséquences économiques à court terme » pour celles-ci.

Le député de Sherbrooke et ministre responsable de l'Estrie, Luc Fortin, s'est entretenu mardi à Québec avec le président du consortium propriétaire du chemin de fer St-Laurent & Atlantique et souhaite rassurer la communauté d'affaires.

« J'ai voulu faire le point avec les propriétaires du chemin de fer, et ils ont tenu à me rassurer sur le fait qu'ils ont mis en place une voie de contournement pour continuer les opérations de transport ferroviaire. Et tout ça, aux frais de la compagnie même de transport », a expliqué le député de Sherbrooke.

« Une fois que la voie de contournement va être en place, il n'y aura pas de conséquences en terme de temps ou sur la capacité pour les entreprises de sortir les produits de leur entrepôt », a-t-il ajouté.

L'entreprise continue de faire des évaluations afin de se prononcer sur la construction, ou non, d'un nouveau pont ferroviaire. Des plongeurs devraient notamment observer le pilier toujours en place dans la rivière Saint-François mercredi.

« Je pense que la volonté de la compagnie est de reconstruire le pont, mais ils ont des décisions à prendre. Un conseil d'administration doit prendre des décisions et il aura ses propres analyses d'affaires à faire, mais on m'a dit que le souhait était de pouvoir reconstruire ce chemin de fer », mentionne Luc Fortin.