Retour

Port de Churchill : les maires des municipalités du Manitoba interpellent les gouvernements

Des maires et administrateurs de municipalités du Manitoba ainsi que plusieurs chefs autochtones réclament la réouverture du port céréalier de Churchill d'ici l'été prochain.

Une motion d’urgence sera discutée mardi après-midi dans le cadre du congrès annuel de l’Association des municipalités du Manitoba (AMM), qui se déroule jusqu’au 23 novembre au Centre des congrès de Winnipeg.

La motion veut demander aux paliers gouvernementaux de relancer les activités du port que l’entreprise américaine OmniTRAX tente de vendre.

Selon le président de l’AMM, Chris Goertzen, la fermeture du port a des effets dévastateurs pour les municipalités.

Le maire de Churchill, Mike Spence, indique que depuis la fermeture du port en juillet, de multiples rencontres ont eu lieu avec des politiciens de tous les niveaux, mais ces rencontres n’ont encore eu aucun résultat.

Le maire ajoute que l’entreprise ferroviaire OmniTRAX, qui détient le port et la ligne de chemin de fer qui le dessert, est toujours en pourparlers avec des acheteurs potentiels. Il croit que la province et le fédéral devraient faire partie des discussions pour assurer la viabilité à long terme du port et du chemin de fer.

« Nous ne permettrons pas que la ligne soit vendue pour de la ferraille », lance-t-il.

Plusieurs collectivités du nord de la province dépendent de la ligne ferroviaire, rappelle le chef de la Première Nation crie de Opaskwayak Christian Sinclair qui affirme que l’avenir du corridor commercial est la priorité économique de l’heure pour le nord du Manitoba.