Retour

Port de Matane : Ottawa doit prendre ses responsabilités

La Coalition urgence Port de Matane demande au gouvernement fédéral de procéder lui-même à la réfection du quai commercial pour éviter que l'infrastructure soit inutilisable avant la fin des travaux.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Radio-Canada a appris que Transport Canada pourrait rétrocéder le port à Québec avant les travaux. Si tel est le cas, ces travaux prendront plus de temps à cause de la loi provinciale plus contraignante, et pourraient s'étirer au-delà de 2023, au moment où le quai devra être fermé en raison de risques d'affaissement.

Ottawa aurait déposé une offre il y a quelques jours au gouvernement du Québec. Le porte-parole de la Coalition Jean Langellier craint que cette offre fasse de Québec le maître d'œuvre des travaux qui se chiffrent en dizaine de millions de dollars.

Selon le maire de Matane, Jérôme Landry, si Québec devient propriétaire d'ici l'été, les risques que les travaux se prolongent au-delà de 2023 et que le quai soit inaccessible pendant quelques mois sont importants. Déjà, précise-t-il, l'échéancier de cinq ans est très serré.

« On parle d'abord d'obtenir des crédits, ensuite les plans et devis, après c'est l'étude environnementale, et enfin, les travaux, on calcule au moins six ans ».

Jean Langellier ajoute qu'Ottawa dispose d'une expertise qui permettrait de réaliser la reconstruction du quai commercial de Matane plus rapidement et à moindres coûts pour les contribuables. D'autant plus que des navires devront continuer à accoster pendant cette période.

Des signaux pourtant encourageants...

En mai dernier, les signaux envoyés par Ottawa laissaient pourtant entendre une annonce rapide. Le passage de Justin Trudeau dans la région avait permis aux membres de la Coalition de respirer un peu mieux.

« Justin Trudeau nous a dit en juillet qu'il allait répondre aux besoins de la région et qu'il allait faire ce qu'il avait à faire ». Cinq mois plus tard, le co-porte-parole de la Coalition urgence Port de Matane dit nager en plein mystère.

Plus d'articles

Commentaires