Retour

Port de Matane : viser la reconstruction dans les meilleurs délais

Les intentions de Québec d'entamer des négociations avec Transports Canada pour la rétrocession de cinq ports de l'Est du Québec, dont ceux de Matane et de Gaspé, réjouissent les membres de la Coalition urgence Port de Matane.

Un texte de Joane BérubéQuébec fera officiellement part de sa décision à 10 h ce matin.

Cette annonce était très attendue par la communauté d’affaires de Matane qui s’est mobilisée pour que le port puisse faire partie des installations rétrocédées au Québec et surtout remises en état.

Le groupe s’était rendu à Ottawa en mai dernier pour rencontrer le ministre des Transports Marc Garneau. « Il nous a assuré que son gouvernement prendrait ses responsabilités aussitôt que Québec ferait part de sa décision », rapporte Jean Langelier, co-porte-parole de la Coalition urgence Port de Matane.

Les membres de la Coalition s’attendent donc à une réaction rapide du gouvernement fédéral aux intentions de Québec. « Si Québec a décidé de prendre position, c’est qu’il a eu des garanties du fédéral », estime M. Langelier.

Négociations à venir

Il y a effectivement urgence pour la restauration du port commercial de Matane qui est dans un état de décrépitude avancé.

Une étude commandée en 2013 par le gouvernement fédéral estimait que le port arrivait à sa fin de vie utile et qu’une reconstruction devrait être envisagée. Le transport maritime est un axe central pour l’économie matanaise, notamment dans les secteurs de l’éolien, de la construction et des pâtes et papiers.

Les gens de la Coalition poursuivront leur travail au cours des prochains mois, promet Jean Langelier, afin que la restauration des installations réponde aux besoins présents et futurs de l’économie matanaise.

Le maire de Gaspé Daniel Côté ne commentera pas la nouvelle avant l'annonce officielle de Québec à 10 h en respect, dit-il, de la prérogative ministérielle.

Plus d'articles

Commentaires