Retour

Postes Canada craint le déclenchement d’une grève

Postes Canada affirme que le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) se prépare à déposer un préavis de grève de 72 heures d'ici les prochains jours.

Le mandat de grève accordé au STTP pour une période 60 jours prendra fin le 25 août, ce qui laisse présager un préavis, selon la direction.

Dans un communiqué publié mercredi soir, la société d'État affirme que le syndicat cherche délibérément à créer l'impasse dans les pourparlers.

L'employeur soutient que le Syndicat évite d'aborder les questions de fond comme la nouvelle réalité numérique à laquelle est confronté le service postal.

Postes Canada déplore qu'après neuf mois de négociations peu de progrès ait été réalisé, alors que le service doit s'ajuster pour demeurer viable.

C'est la direction qui traîne, dit le Syndicat

Sur son site web, le STTP accuse de son côté Postes Canada de faire du surplace en attendant de voir ce qui se passera d'ici le 25 août.

À l'image de la partie adverse, le Syndicat invite la direction à s'asseoir à la table des négociations pour discuter des questions clés.

Par ailleurs, le STTP entend profiter de la réunion publique annuelle de Postes Canada pour confronter son président-directeur général, Deepak Chopra.

Le président national du STTP, Mike Palecek, soutient que depuis sa nomination par l'ex-premier ministre canadien Stephen Harper, M. Chopra « a sabré dans les services, a dépensé une petite fortune pour des boîtes postales dont personne ne veut, et a refusé de nous traiter équitablement ».

La réunion publique annuelle aura lieu vendredi 19 août au siège social de Postes Canada à Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires