Retour

Prairies canadiennes : pétrole à bas prix, moins de maisons en construction

Les conséquences des bas prix du pétrole continuent de se faire ressentir dans l'Ouest canadien. Dans son dernier rapport sur les perspectives du marché de l'habitation, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) estime que le nombre de mises en chantier d'habitations dans les trois provinces des Prairies devrait diminuer en 2016, avant de remonter légèrement en 2017.

Un texte de Geneviève Normand

L'organisme chargé d'aider les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement attribue le déclin des logements mis en chantier à l'incertitude économique qui plane dans l'Ouest.

« Le repli des cours du pétrole a créé de l'incertitude économique en Alberta et en Saskatchewan, ce qui limitera la progression des mises en chantier d'habitations dans ces deux provinces en 2015 et en 2016 », précise l'économiste régional à la SCHL, Lai Sing Louie, dans un communiqué.

La SCHL prévoit que 48 600 mises en chantier voient le jour en 2015 dans les trois provinces confondues. Ce nombre devrait diminuer encore en 2016 et se situer entre 32 900 et 49 500.

En 2016, le nombre de maisons en construction diminuera encore en Alberta, tandis qu'il se stabilisera en Saskatchewan et au Manitoba.

Vers une reprise en 2017

Cette diminution anticipée des maisons en construction devrait s'atténuer, et il est attendu que les mises en chantier reprennent en 2017.

Selon la SCHL, une amélioration de la situation économique permettra de réaliser quelques gains résidentiels en 2017.

Certains analystes prévoient un retour à une économie plus stable en 2016.

Plus d'articles

Commentaires