Retour

Près de 100 000 clients de Bell Canada victimes de piratage informatique

Un peu moins de 100 000 clients de Bell Canada ont été victimes de piratage informatique. Le géant des télécommunications a confirmé l'information à CBC, mardi après-midi.

Des avis ont été envoyés aux clients pour les informer de cette brèche de sécurité.

Les renseignements piratés sont essentiellement des noms, adresses de courriel, numéros de téléphone, numéros de compte et mots de passe.

L’entreprise ne croit pas que les malfaiteurs soient parvenus à mettre la main sur des données liées à des comptes bancaires ou des cartes de crédit.

Excuses

Un vice-président de Bell Canada, John Watson, s'est excusé au nom du fournisseur de services de télécommunications. « La protection des données des clients et des renseignements d’entreprise est la priorité absolue de Bell », a-t-il dit.

M. Watson a ajouté que des mesures de sécurité, d'authentification et d'identification additionnelles avaient été mises en place depuis l’incident.

L’entreprise a contacté diverses agences gouvernementales, dont le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, pour les informer de la situation.

« Bell travaille en étroite collaboration avec les forces de l'ordre, le gouvernement et l'industrie de la technologie en général pour combattre la hausse de la cybercriminalité, et nous avons appuyé avec succès l’application de la loi lors de poursuites antérieures », a déclaré Marc Choma, porte-parole de Bell Canada.

La Gendarmerie royale du Canada a ouvert une enquête.

Cette annonce survient huit mois après que Bell Canada eut révélé qu'un pirate anonyme avait mis la main sur les noms, numéros de téléphone et adresses de courriel de certains clients.