Retour

Près de 2 000 litres de bière perdus en raison d’un problème d’eau potable à Gaspé

Depuis quelques décennies, la Ville de Gaspé est aux prises avec un problème d'eau potable au printemps. Cette année, la microbrasserie Cap Gaspé dit avoir perdu près de 2 000 litres de bière à cause de l'eau trouble.

Un texte de Bruno Lelièvre, avec la collaboration de Brigitte Dubé

La Ville a amorcé des travaux pour la mise aux normes de l'aqueduc au centre-ville. En attendant, les gens doivent encore faire bouillir leur eau. « Tout le monde connaît la problématique, rappelle le maire de Gaspé, Daniel Côté. Ce n'est pas une surprise pour personne qu'il faut faire bouillir l'eau le printemps à Gaspé. »

Actuellement, l’eau puisée à la surface de la rivière Saint-Jean est trouble lors des crues printanières. Le goût de la bière s’en est trouvé altéré, selon la copropriétaire de la microbrasserie, Audrey-Anne Côté.

« Comme c'est de l'eau de surface, notre système de filtration n'en est pas venu à bout. Nos trois derniers brassins de bière, 1 800 litres, ont dû être jetés. »

Elle estime les pertes à 15 000 $ environ.

« On pense que c'est beaucoup de minéraux dans l'eau qui ont affecté la chimie de nos bières, avance Audrey-Anne Côté. L'eau était vraiment impropre et ça donnait toutes sortes de goûts à la bière. »

Travaux en cours

Les travaux du nouveau système de pompage, à même des puits souterrains, sont en cours. L'eau sera filtrée naturellement. Évalué à plus de 8,7 millions de dollars, le projet est financé en majeure partie par Québec et Ottawa.

Si tout va bien, les travaux seront terminés cet été. En principe, il faudra plus faire bouillir l'eau le printemps prochain.