Retour

Près de 500 000 litres de lait gaspillés à cause de la tempête

La fermeture des routes a forcé des producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent à se débarrasser de leur production quotidienne lors de la tempête des 4, 5 et 6 janvier. Les camions qui amènent normalement le lait des fermes aux usines de transformation n'étaient pas capables de circuler.

Les vaches laitières de Mathieu Filion et de son père produisent près de 4000 litres de lait par jour.

En fin d'après-midi vendredi, il a reçu la directive de jeter le lait qui se trouvait dans sa citerne. Le camion de transport n'était pas en mesure de se rendre à sa ferme située sur la route 132.

Au plus fort de la tempête vendredi, le producteur n'était même pas capable de voir la maison de son père situé à 60 mètres de l'étable.

Une centaine de kilomètres plus loin, Claude Viel a dû lui aussi se débarrasser de son lait. Il a jeté entre 3000 et 4000 litres de lait au cours des derniers jours, faute de pouvoir l'acheminer vers une usine de transformation.

Une situation inhabituelle

Selon l'évaluation du syndicat des Producteurs de lait du Bas-Saint-Laurent, plus d'une centaine de producteurs ont jeté au total près de 500 000 litres de lait vendredi et samedi. Une situation exceptionnelle dans la région.

Compensation pour les producteurs

Les producteurs seront tout de même payés par leur syndicat provincial. Au total, près de 350 000 $ seront répartis selon les quantités de lait produites dans les fermes lors de ces journées.

Le producteur Claude Viel explique toutefois que tous les producteurs de lait de la province paieront la facture, ce qui fait en sorte qu’il perdra quand même quelques sous du litre.

Les producteurs espèrent ne pas avoir à revivre ce genre de situation, car même s'ils sont remboursés, ils disent avoir un pincement au coeur lorsque vient le temps de jeter une partie de leur production.

D’après les informations de Patrick Bergeron