Retour

Prêt de 180 M$ pour la relance de la mine du lac Bloom

La compagnie minière Champion franchit une autre étape pour le redémarrage de la mine du lac Bloom, près de Fermont. La minière obtient une promesse conditionnelle de financement par emprunt de 180 millions de dollars américains de la Caisse de dépôt et placement du Québec et de Sprott Resource Lending.

Après une étude de faisabilité concluante publiée en février, la minière se concentre maintenant sur l’obtention du financement pour le redémarrage de la mine. Selon le chef des opérations de Champion, David Cataford, les sommes recueillies jusqu'à présent permettent d'envisager une relance des activités dès le premier trimestre de 2018.

« On réduit de beaucoup la quantité de capitaux nécessaires pour le redémarrage. Donc, il reste toujours à sécuriser notre portion en capitaux propres, ce qu’on va faire dans les prochaines semaines et ensuite on devrait être en mesure d’annoncer un démarrage officiel », indique-t-il.

Cette promesse de prêt de 180 millions de dollars se compose de deux financements. Un chef de file mondial des investissements dans les métaux précieux et les actifs réels, Sprott Resource Lending, offre un emprunt garanti prioritaire sur cinq ans de 80 millions à un taux de 7 %. De son côté, la Caisse de dépôt et placement du Québec octroie un prêt subordonné sur sept ans de 100 millions à un taux de 12 %.

Selon David Cataford, l'échéancier des travaux permet également de prévoir l'ouverture de la mine pour le début de l'année 2018. Le directeur des opérations de Champion indique qu'un directeur général est déjà embauché. Une trentaine d'embauches sont prévues pour juillet et une soixantaine d'emplois seront à combler au mois d'août.

Selon le maire de Fermont, Martin St-Laurent, les travaux pour la relance de la mine du lac Bloom se fait déjà sentir dans la ville.

En mai dernier, la filiale de Champion Iron, Minerai de fer Québec, avait annoncé que la société japonaise Sojitz achèterait 40 % de la production future de la mine de fer en plus de prêter 20 millions de dollars canadiens.

Le financement supplémentaire de 180 millions de dollars américains permettra d'assumer partiellement les coûts menant à la reprise des opérations à la mine du lac Bloom.

Plus d'articles

Commentaires