Retour

Prix du pétrole en hausse, mais le marché reste volatil

Les prix du pétrole ont atteint un sommet en huit semaines mercredi. Le prix du Brent, la référence européenne, a dépassé la barre des 50 $US, alors que le West Texas Intermediate (WTI) a atteint 48 $US. Cela ne signifie toutefois pas une stabilisation en matière de hausse des prix, selon un expert qui rappelle la forte volatilité du marché.

Joseph Doucet, doyen de la Faculté d'administration de l'Université de l'Alberta, explique que la remontée des prix du pétrole s'explique par une baisse de l'inventaire aux États-Unis et par le fait que les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d’autres grands producteurs essaient de modérer l'offre mondiale.

Les stocks bruts aux États-Unis ont diminué de 7,2 millions de barils la semaine dernière, soit beaucoup plus que la diminution prévue de 2,6 millions de barils.

La diminution des stocks aux États-Unis s’explique par « une petite baisse au niveau de la production et une demande un peu plus forte en raison du plus grand nombre de déplacements l’été », indique Joseph Doucet.

De plus, lundi, l'Arabie saoudite a déclaré qu'elle limiterait ses exportations aux États-Unis, tandis que le Nigeria a accepté de plafonner sa production à 1,8 million de barils par jour.

Des engagements à prendre avec des pincettes, selon M. Doucet.

« Il faut toujours regarder ces accords avec attention et scepticisme. Dans ce marché, la plupart des joueurs ou bon nombre d'entre eux ne vont pas nécessairement respecter leurs engagements. Chacun a intérêt à s'engager pour faire augmenter les prix, mais quand les prix augmentent, chacun veut augmenter sa production pour bénéficier de ce prix plus élevé », dit-il.

L'expert ajoute que le marché mondial est extrêmement volatil, en raison d'une forte instabilité politique mondiale, notamment dans les pays arabes, ce qui rend très difficile l'évaluation du marché.

« Avec l’Irak, le Nigeria, les pays du Maghreb qui produisent du pétrole, il devient encore plus difficile, pour les évaluateurs externes, d'évaluer et de prédire où vont aller les prix en fonction de ce jeu de marché et de l'instabilité politique », ajoute Joseph Doucet.

Si les prix augmentent, cela pourrait amener des joueurs qui s’étaient retirés à reprendre l'exploitation, précise l’analyste.

« Lorsque les prix augmentent, il y a plusieurs effets. Les producteurs potentiels, ceux qui se sont retirés du marché en raison des prix un peu plus faibles, lorsque les prix augmentent, ça les incite à revenir sur le marché, donc il y a un accroissement de l’offre. »

Plus d'articles

Commentaires