Retour

Projet immobilier Capital Pointe de Regina : nombreuses dettes, peu de travaux

Le montant des dettes contractées par la compagnie responsable du projet de logements et d'hôtel Capital Pointe au centre-ville de Regina ne cesse d'augmenter et les travaux n'évoluent guères. Fortress Real Development doit près d'un million de dollars à trois entrepreneurs et environ 50 000 $ en impôts fonciers à la Ville de Regina.

En 2014, après avoir pris le relais de la compagnie Westgate Properties, Fortress Real Development a repoussé la date d’achèvement du projet à 2020, soulignant que la construction des fondations serait terminée en 2018.

Cela fait maintenant sept ans que la construction du projet Capital Pointe a été annoncée. Une fois terminé, le complexe de 27 étages doit comprendre 186 logements ainsi qu'un hôtel de 140 chambres réparties sur 12 étages. Une fois construit, ce sera le plus haut bâtiment de Regina.

Deux des trois entrepreneurs du projet, les entreprises de construction CLC Building Solutions inc. et ITC, affirment que la compagnie Fortress Real Development leur doit respectivement 465 119 $ et 514 224 $.

Les deux entrepreneurs ont déposé des privilèges, soient des demandes de paiements prioritaires, à l'endroit de Fortress Real Development. Cette dernière a déclaré, dans un courriel envoyé à CBC News, que les privilèges sont chose courante dans l’industrie de la construction et que ceux déposés à leur endroit dans le passé ont été résolus.

« N’importe qui peut enregistrer un privilège sur un projet, ce qui ne veut pas dire que l’argent leur est dû. Le privilège ne signifie pas qu’ils n’ont pas été payés du tout. Beaucoup ont reçu des montants très substantiels », pouvait-on lire dans le courriel.

Lorsque questionné sur le manque d’équipes sur le site du projet, un porte-parole de la compagnie a déclaré que la Ville de Regina lui a permis de suspendre les travaux pour l'hiver en raison des « inefficacités qui surviennent à cette période de l’année. »

« Actuellement, le formage et l’étayage pour le coulage du béton ont été achevés à 97 %. La partie qui n’a pas encore été complétée a été volontairement laissée pour l’hiver à des fins de stabilisation », a-t-il ajouté.

La Ville de Regina n’a pas voulu se prononcer sur la dette de près de 50 000 $ contractée, en date du 3 février, par la compagnie Fortress Real Development. Par contre, le maire, Michel Fougere, a reconnu que peu de travail avait été accompli jusqu’à présent.

Le 15 mars, la Ville de Regina devra déterminer si une « construction significative » a eu lieu sur le site, sans quoi le permis de construction accordé à la compagnie Fortress Real Development expiera.