Retour

Projet SIM à Bécancour : construction en 2018 ?

La Firme SNC-Lavalin se joint au projet d'une usine de transformation du fer à Bécancour. Ce nouveau joueur constitue un pas de plus vers la concrétisation du projet de 1 milliard de dollars.

Les dossiers comme celui-ci « ont un cheminement de plusieurs années » a rappelé Maurice Richard, président-directeur général de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

En entrevue à Facteur matinal, il a rappelé que rares sont les projets d’une telle envergure qui se rendent au bout du processus, mais que celui-ci « résiste bien » au processus.

La Société du parc industriel et portuaire de Bécancour songe déjà à construire un sixième quai, qui nécessiterait des investissements de 100 millions de dollars.

« Au moment où on a la certitude que ce dossier-là chemine, qu’on aura le client en permanence pour cet espace de quai, nous on enclenche immédiatement la procédure technique d’agrandir nos espaces », a affirmé Maurice Richard.

L’usine pourrait opérer dès 2020 ou 2021 pour produire du fer pré réduit briqueté à chaud en vue de l’exporter sur le marché mondial. Cette source de fer pur permet de produire de l’acier de haute qualité.

La prochaine étape est d’avoir le feu vert du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques.

Le projet représente 175 à 180 emplois directs, mais près de 1500 pour la période de construction selon Maurice Richard.

Plus d'articles

Commentaires