Retour

« Propulser » l'innovation numérique en Gaspésie

Le Technocentre des Technologies de l'information et des communications (TIC) a lancé mardi son programme Propulsé, qui vise à soutenir le développement numérique de dix petites entreprises de la MRC Rocher-Percé.

Un texte de Catherine Poisson

Chacune des entreprises sera accompagnée dans la réalisation d'un projet qui intègre les nouvelles technologies, explique le directeur général du Technocentre TIC, Carol Cotton.

« Le Technocentre va fournir le soutien technique pour l'évaluation, par la suite on va en appel d'offres pour le soutien spécifique, et il y aura aussi des formations de groupe sur six sujets spécifiques comme la gestion des réseaux sociaux, l'image de marque, etc. », précise-t-il.

L'accompagnement se fait jusqu'en mars 2019. Lorsque le projet sera prêt à être mis en application, l'entreprise pourra avoir accès au financement offert par le gouvernement et les différents partenaires du programme, selon le directeur.

Les entreprises ciblées devaient œuvrer dans le domaine des pêches et de l'aquaculture, manufacturier, ou du tourisme.

« Pour la MRC, ces trois secteurs-là représentent, à notre avis, le plus fort potentiel de développement », a expliqué le conseiller en développement et suivi des entreprises à la MRC Rocher-Percé, Richard Duguay.

Cinq places restent encore à combler dans le programme. Les entreprises intéressées ont trois semaines pour déposer un plan de projet.

Les technologies au service des régions

M. Duguay estime que les nouvelles technologies sont essentielles au développement des entreprises de la Gaspésie.

« On voit que le développement futur de beaucoup de nos entreprises passe par les technologies de l'information et des communications. Propulsé, ça va leur permettre d'aller chercher des clients à l'extérieur de la région », observe le conseiller.

Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie en est un bon exemple.

L'entreprise a lancé en 2015 le JOBEL, un journal de bord électronique qui permet entre autres d'enregistrer les captures des pêcheurs en temps réel avec un téléphone intelligent.

« C'est le seul journal de bord officiellement qualifié par le ministère de Pêches et Océans Canada », souligne la chargée de projet responsable du JOBEL, Claire Canet.

Le Regroupement veut maintenant développer l'aspect numérique de toutes ses communications, d'où sa participation au programme du Technocentre.

« Nous allons pour la première fois utiliser une communication par le biais des réseaux sociaux, qui sont utilisés activement par un grand nombre de pêcheurs », précise Mme Canet.

Vers une expansion régionale?

Selon M. Cotton, Propulsé « n'est qu'un début des programmes qui vont être mis en place par le gouvernement ».

Dans son Plan d'action en économie numérique, le gouvernement du Québec vise à ce que « l'ensemble des entreprises québécoises rehaussent leur intensité numérique de 50 % d'ici cinq ans ».

Une telle expansion dépendra toutefois du financement octroyé par le gouvernement.

Le programme Propulsé a coûté 150 000 dollars, dont 90 000 ont été fournis par le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation du Québec.

Les 60 000 dollars restants ont été déboursés par les cinq partenaires du Technocentre TIC, dont la MRC Rocher-Percé qui a versé 15 000 dollars.