Retour

Quatre petits aéroports en Atlantique admissibles à du financement fédéral

Après des années de négociations, six petits aéroports au Canada, dont quatre en Atlantique, sont maintenant admissibles à un programme fédéral d'infrastructure. 

L’annonce faite par Ottawa permet aux aéroports accueillant moins de 600 000 passagers annuellement de soumettre, auprès du Fonds national des corridors commerciaux, une demande de financement pour des projets relatifs à la sécurité.

Six de ces aéroports étaient auparavant inadmissibles à un financement octroyé par la plupart des principaux programmes fédéraux d’infrastructure, du fait qu’ils sont situés sur des terrains fédéraux.

C'était le cas en Atlantique des aéroports de Fredericton et de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, de Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard et de Gander, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Les deux autres petits aéroports sont situés à London, en Ontario, et à Prince George, en Colombie-Britannique.

« Si la plupart des aéroports ayant été transférés du gouvernement fédéral à des entités locales ont été en mesure de financer eux-mêmes leur infrastructure, il s’est avéré plus difficile pour certains aéroports de moindre envergure [...] de générer des revenus suffisants pour améliorer leur infrastructure de sécurité », affirme Doug Newson, chef de la direction de l'Autorité aéroportuaire de Charlottetown.

Travaux importants à Charlottetown

L'aéroport de Charlottetown souhaite prolonger une de ses pistes d'atterrissage et reconstruire une autre piste pour des raisons de sécurité. Les travaux prévus pour 2018 doivent coûter de 12 à 15 millions de dollars, selon l'Autorité aéroportuaire.

« C'est une étape importante [...] de voir que nous avons maintenant un programme d'infrastructure auprès duquel nous pouvons obtenir du financement, ce que nous n'avions pas auparavant », indique Doug Newson, qui est également président du Caucus des petits aéroports du Conseil des aéroports du Canada.

Sans l'annonce du fédéral, l'Autorité aéroportuaire de Charlottetown dit qu'elle aurait été contrainte d'augmenter ses frais d'amélioration aéroportuaire ou d'emprunter d'importantes sommes d'argent.

Plus d'articles

Commentaires